Châteaux

J’inaugure une nouvelle rubrique !

Mon homme ne travaillant plus les dimanches pour l’année qui vient, nous avons commencé à explorer les châteaux des environs.

Il y a 15 jours, le château du Sauenberg, en Allemagne, près d’Oberkirch. On accède très facilement au château, qui se visite et offre une vue dégagée sur les environs. Ensuite, de nombreux départs de balade sont possibles.

Aujourd’hui, le château du Guirbagen, au départ de Grendelbruch. L’accès au château se fait en une heure, sur un chemin forestier ombragé, très agréable par ces fortes chaleurs. C’est un des plus grands châteaux d’Alsace, par contre on ne peut que le longer : des grilles en interdisent l’accès. Longtemps laissé à l’abandon, il est actuellement en cours de rénovation.

On a poursuivi jusqu’au restaurant de la Fischhütte, avant de remonter à Grendelbruch le long de la Magel (4h de marche en tout).

 

 

Publicités

Virée dans le sud ouest

Point de destination lointaine, cette année, direction la station thermale de Barbotan les Thermes pour soigner les problèmes de dos de mon cher et tendre. Au programme, bains de boue, jets d’eau et autres soins aquatiques. J’avoue que j’étais un peu déçue et pleine d’a priori… et finalement ce furent de superbes vacances. Du repos, du calme, du temps pour soi, pour bouger, se reposer, dessiner… et de belles virées les we à Bordeaux, Biarritz, Toulouse, … Sur le trajet, nous avons aussi fait de chouettes arrêts : le Puy de Dôme, le village de Turenne, le château de Chenonceau, des amis près de la forêt de Fontainebleau.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Retour en arrière

Le mois de juin a filé, comme toujours, sans me laisser beaucoup de temps pour bidouiller… à part quelques cartes d’anniversaire et de départ et mes dernières toiles à l’atelier de Noé.

Il faut dire que les travaux de la salle de bain (en plus de l’habituelle folie à l’école) nous avaient bien occupés.

Mais nous avons fait une pause d’un we à Paris. Ce fut l’occasion de découvrir les superbes jardins d’Albert Kahn à Boulogne-Billancourt (et de déguster un merveilleux).

Puis les vacances sont arrivées pour notre plus grand bonheur …